Blogue banner bière bouteille consigne consigneco
29 / 10 / 2020
29 / 10 / 2020

Le retour des contenants consignés

L’ABC de la consigne

Un geste essentiel dans le processus de consignation

Lorsque vous rapportez votre bouteille consignée en magasin, savez-vous ce qui arrive à celle-ci en arrière-boutique?

Or, les détaillants sont un intermédiaire incontournable dans notre système de valorisation de la consigne actuel. Ceux-ci agissent à titre d’intermédiaire entre le consommateur et les producteurs de bière et c’est de leur contribution que nous souhaitons parler dans cette troisième capsule de la série.

 

La danse d’une bouteille entre le consommateur et son détaillant favori en sept étapes faciles :

  1. Le producteur fabrique, remplit et apporte la bouteille chez le détaillant.
  2. Le détaillant place le produit sur la tablette.
  3. Le consommateur achète le produit chez le détaillant.
  4. Le consommateur termine sa bière et la rapporte chez le détaillant au comptoir de service.
  5. Le détaillant l’entrepose et prend le soin de faire le tri des différents contenants.
  6. Enfin, le producteur (brasseur) vient reprendre les bouteilles pour les réutiliser dans sa chaîne de production/valorisation.
  7. La suite, on la connaît. (Sinon, voir l’épisode 1)

À travers ces sept étapes, on comprend qu’il s’agit d’un énorme système de gestion qui s’organise entre les producteurs, les consommateurs et les détaillants. Avec plus d’un milliard de contenants consignés récupérés par année, les types de bouteilles multiples et l’état dans lequel les bouteilles sont parfois rapportées chez les détaillants, tout le monde doit mettre la main à la pâte!

Qu’est-ce que je peux faire pour faciliter la vie des détaillants lorsque je rapporte mes bouteilles de bière?

En tant que consommateurs, nous pouvons tous faire une différence pour faciliter le travail des détaillants. Voici quelques exemples faciles à mettre en pratique et qui font une énorme différence :

  • Après la consommation, laver la bouteille pour y enlever les résidus.

En effet, lorsque le consommateur nettoie la bouteille après utilisation, il facilite la manipulation du détaillant avant qu’elles soient récupérées par les producteurs pour réutilisation.

  • Retirer tout ce qui pourrait se trouver dans la bouteille après utilisation.

Trop souvent, les détaillants retrouvent divers déchets dans les bouteilles rapportées. Que ce soit des mégots de cigarettes, des étiquettes ou des bouchons de bière, les détaillants doivent s’assurer que rien ne se retrouve dans les bouteilles avant la récupération. Vider la bouteille est un geste simple, mais qui compte énormément dans la balance.

  • Remettre les bouteilles dans les boîtes en carton d’origine.

En remettant les bouteilles dans des boîtes en carton, on s’assure qu’elles sont déjà en ordre et qu’elles n’auront pas été mélangées les unes avec les autres ou souillées. En plus, on s’assure que les bouteilles ne seront pas cognées ni abimées dans le transport, un bénéfice énorme pour les CRM (contenants à remplissage multiple) qui auraient d’autres vies devant eux!

En rapportant la bouteille là où elle a été achetée, on s’assure que notre détaillant favori reprendra notre contenant, tout en complétant nos achats.

Capsule 3 détaillant retour

Source : Annie Paquette, directrice chez Pasquier, Saint-Jean-sur-Richelieu.


Pour en savoir plus 

Vous souhaitez simplifier la vie de vos détaillants préférés? Consultez notre vidéo de formation qui vous montrera comment trier efficacement les bouteilles consignées et testez ensuite vos connaissances en vous rendant ici. Vous verrez, c’est plus facile qu’on ne le pense!

retour Article précédent Article suivant retour