Blogue banner bière bouteille consigne consigneco
22 / 10 / 2020
22 / 10 / 2020

La bière et la bouteille

L’ABC de la consigne

La bière existe depuis bien longtemps, mais la façon de contenir ce savoureux nectar dans une bouteille de verre est relativement récente. Les barils existent encore mais, pour la consommation personnelle, c’est surtout la bouteille et la canette qui sont privilégiées. Apprenons-en plus sur ce qui entoure le choix du contenant avec nos trois intervenants de cet épisode.

Comment faire une bière?

De La Barberie au Trou du Diable jusqu’aux grands brasseurs, la fabrication une bière est sensiblement la même :

  1. Réaliser une mouture en brisant le malt pour accéder aux sucres de la céréale, l’amidon.
  2. Infuser les sucres du malt dans l’eau chaude pour l’obtention d’un mélange, aussi appelé « maische ».
  3. Séparer les grains (la drêche) du jus de céréales (le moût) en filtrant le tout.
  4. Faire bouillir le moût afin pour stériliser la mixture.
  5. Pendant que ça bout, parfumer la bière avec le houblon. C’est aussi là qu’on ajuste l’amertume.
  6. Refroidir le jus sucré rapidement pour protéger la bière des contaminations extérieures.
  7. Mettre les levures dans le moût à température ambiante pour faire fermenter.
  8. Attendre — idéalement deux semaines minimum.
  9. Et enfin, embouteiller !

Le saviez-vous?

Il existe actuellement plus de 260 microbrasseries au Québec (octobre 2020), dont 70 se définissent comme des artisans brasseurs.

En 2018, il s’est vendu pas loin de 2 200 millions de litres de bière au Canada, dont 26 % au Québec. Ça en fait de la bouteille à remplir et à consigner!

Canettes et bouteilles : chaque occasion est bonne

Bien qu’un nombre quasiment infini de types de bières puisse être brassé, une fois que vous avez fait votre bière, le choix du contenant, lui, devrait être assez limité. Les canettes peuvent être pratiques pour votre sortie en plein air ou sur le bord d’une piscine. En contrepartie, la bouteille de bière à remplissage multiple (CRM) est un modèle exemplaire d’économie circulaire. C’est carrément le contenant avec la meilleure performance environnementale!

Dans l’industrie brassicole du Québec, nous comptons plusieurs types de CRM à la disposition des brasseries et des microbrasseries pour embouteiller leur bière :

  1. La bouteille standard de l’industrie (BSI) de couleur brune de 341 ml.
  2. La bouteille standard de l’industrie (BSI) transparente de 341 ml des brasseries Sleeman.
  3. La bouteille plus cossue de 500 ml, ou ALE 500 ml, très prisée des microbrasseries.
  4. La bouteille plus effilée de 500 ml, surnommée la BN050, idéale pour la refermentation en bouteille.
  5. Le growler, ou cruchon de bière, un format parfait pour les amateurs de bière qui contient 900 ml et plus, selon la brasserie.
  6. La bouteille 1,18 L de couleur brune.

Contenant à remplissage multiple CRM industrie brassicole québec

Remplie au Québec, bue au Québec, consignée au Québec!

La bouteille brune, comme vue dans l’épisode 1, est fabriquée au Québec. Ce qui veut dire qu’une bière achetée, bue et consignée au Québec continuera son cycle au Québec avant de retourner sur les tablettes. Quand on parle d’économie circulaire, c’est à ça que l’on fait référence.

L’essentiel repose entre vos mains pour la rapporter chez le détaillant. Sinon, impossible de savoir où pourrait se retrouver ta bouteille : aux États-Unis, en mer ou même dans l’espace !

retour Article précédent Article suivant retour